explication


explication

explication [ ɛksplikasjɔ̃ ] n. f.
• 1322; lat. explicatio
Action d'expliquer, son résultat.
1Développement destiné à faire comprendre qqch. commentaire, éclaircissement. Les explications de l'Écriture. exégèse, interprétation. Explications jointes à un texte ( annotation, glose, note, remarque, scolie) , à une carte ( légende) . « Cette fameuse explication des songes de Pharaon » (Bossuet). « Elle se lança dans une volubile explication de ce qu'était le service de l'hôpital, leur vie » (Martin du Gard).
Explication de texte : étude littéraire, philosophique, stylistique d'un texte.
2Ce qui rend compte d'un fait. cause, motif, origine, raison. Quelle est l'explication de ce retard dans le courrier ? Je vais vous en donner l'explication. Explication scientifique. Je ne vois qu'une seule explication à cela.
3Éclaircissement (sur les intentions, la conduite de qqn). éclaircissement, justification. Demander des explications à qqn sur une parole équivoque, une critique injustifiée. Exiger une explication, des explications. Partir sans un mot d'explication.
Discussion au cours de laquelle on demande à qqn des éclaircissements sur ses intentions, des justifications de sa conduite. discussion, dispute (cf. Mise au point, règlement de compte). Avoir une explication avec qqn. Une explication orageuse. « Comme chaque fois qu'il doit y avoir une explication entre nous, j'ai commencé par faire sortir les enfants » (A. Gide).

explication nom féminin (latin explicatio, -onis, de explicare, expliquer) Action d'expliquer : L'explication d'une énigme. Développement destiné à éclairer, à faire comprendre : Il s'est lancé dans de longues explications. Ce qui rend compte de quelque chose : Voilà l'explication de ce retard. Analyse littéraire d'un texte, commentaire : Explication d'un poème. Éclaircissement sur la conduite de quelqu'un : Exiger une explication. Discussion animée, querelle touchant la conduite de quelqu'un. ● explication (expressions) nom féminin (latin explicatio, -onis, de explicare, expliquer) Explication d'un concept, présentation d'un équivalent exact de ce concept. ● explication (synonymes) nom féminin (latin explicatio, -onis, de explicare, expliquer) Action d' expliquer
Synonymes :
- éclaircissement
Développement destiné à éclairer, à faire comprendre
Synonymes :
Ce qui rend compte de quelque chose
Synonymes :
- interprétation
Analyse littéraire d'un texte, commentaire
Synonymes :
- exégèse
Éclaircissement sur la conduite de quelqu'un
Synonymes :
Discussion animée, querelle touchant la conduite de quelqu'un.
Synonymes :
- débat

explication
n. f.
d1./d Développement destiné à faire comprendre qqch, à en éclaircir le sens. L'explication d'un point difficile.
d2./d Motif, raison d'une chose. On ne trouve pas d'explication à cette panne subite.
d3./d Justification, éclaircissement sur la conduite (de qqn). Demander des explications à qqn.
|| Discussion pour justifier, éclaircir. Avoir une explication avec qqn.

⇒EXPLICATION, subst. fém.
A.— Développement consistant à faire comprendre, à éclaircir quelque chose. Après cette petite explication dont ma phrase avait besoin (TOCQUEVILLE, Corresp. [avec Henry Reeve], 1836, p. 35). Je cherche en vain quelque explication ou commentaire des mentions de la croix, dans les évangiles (GIDE, Journal, 1931, p. 1049) :
1. — « Cruel! » s'écria John Mangles, mais voilà l'explication du mot allemand « graus... grausam... cruel! ».
VERNE, Enf. Cap. Grant, t. 1, 1868, p. 16.
Spécialement
1. Explication littéraire
a) Explication d'un auteur ancien. Traduction, interprétation orale et improvisée d'un auteur ancien :
2. Sa dernière épreuve fut l'explication grecque. Tous ceux qui avaient déjà passé revinrent là pour l'entendre. (...) On constatait une fois de plus l'extraordinaire sûreté d'Augustin dans l'explication improvisée. Assez loin des exercices scolaires habituels et rarement proposé, le texte — un chœur d'Eschyle — lui fut présenté dans une édition allemande sans note.
MALÈGUE, Augustin, t. 1, 1933, p. 186.
b) Explication française, explication de texte. Analyse, commentaire littéraire, philologique, stylistique... destiné à faciliter la lecture, à mettre en lumière les beautés, l'originalité d'un texte littéraire français (Cf. Encyclop. éduc., 1960, p. 381) :
3. ... le recteur d'une université (...) m'assurait que ses étudiants professaient un véritable culte pour Proust et Valéry; il ajoutait que, chaque fois qu'il leur avait demandé l'explication d'un texte de ces auteurs, il avait acquis la certitude qu'ils n'y comprenaient rigoureusement rien.
BENDA, Fr. byz., 1945, p. 221.
2. Indications qui visent à faire comprendre le fonctionnement, le mode d'emploi de quelque chose. En écoutant les explications orales se rapportant aux préparations culinaires (MATHIOT, Éduc. mén., 1957, p. 44).
B.— Ce qui expose la cause, la raison d'une chose difficile à appréhender.
1. [En parlant d'un fait, d'un phénomène] Explication crédible, plausible, satisfaisante, empirique, scientifique. Cette première conception des philosophes du dix-huitième siècle qui (...) ont cru que la science pouvait donner l'explication totale du monde (BARRÈS, Cahiers, t. 9, 1911, p. 19). Je ne vois pour ma part, qu'une seule explication à la création de cet orphelinat : le désir de nous jouer un bon tour (ANOUILH, Répét., 1950, I, p. 18) :
4. Tout cela semble donner quelque corps aux hypothèses du grand Fred; d'autant plus que le fait de Robert Darzac se trouvant dans la « chambre jaune » pourrait venir corroborer l'explication du policier sur la façon dont l'assassin se serait enfui...
G. LEROUX, Myst ch. jaune, 1907, p. 75.
2. [En parlant de la conduite, du comportement d'une pers.] Chercher, donner, trouver une explication. Sans pouvoir lui donner la moindre explication (RENAN, Souv. enf., 1883, p. 322). À travers ses explications, je finis par démêler que mon ami avait quitté depuis six ans l'oasis (THARAUD, Fête arabe, 1912, p. 136) :
5. Je ne peux pas admettre que ce soit par fierté, par amour-propre, que tu aies voulu partir ainsi, sans un mot d'explication. Ne pouvais-tu nous parler, nous prévenir?
VAN DER MEERSCH, Empreinte dieu, 1936, p. 155.
P. ext.
a) Discussion souvent animée dont l'origine est de connaître ou de fournir des éclaircissements concernant la conduite de quelqu'un. J'aurai une explication avec Clotilde, une explication sanglante! (BECQUE, Parisienne, 1885, II, 4, p. 290). Il avait quitté la maison de ses parents adoptifs après une dernière explication orageuse (ROY, Bonheur occas., 1945, p. 250) :
6. Le dîner fut silencieux, car cette petite explication avait eu lieu devant tout le monde, et chacun était gêné.
SOULIÉ, Mém. diable, t. 1, 1837, p. 272.
Vieilli. Entrer en explication avec qqn. Elle (...) ne daigne pas entrer en explication avec un homme si peu digne de son amitié (STENDHAL, Armance, 1827, p. 81).
b) Fam. Dispute, querelle moins verbale que physique (Cf. CARABELLI, [Lang. pègre]). [J'ai croché Bastien] par sa cravate, mais, pour avoir oublié le vieux principe... « jamais s'approcher d'un comptoir pendant une explication », j'ai vu trop tard la chopine m'arriver sur le crâne (SIMONIN, Touchez pas au grisbi, 1953, p. 50).
Rem. La docum. enregistre explanation, subst. fém. qui est un synon. rare. Je me suis jeté dans cette « explanation » pour ne pas trop vous étonner avec mon extinction subite d'imagination (M. DE GUÉRIN, Corresp., 1834, p. 182). Le mot est attesté également ds Lar. 20e. [Emprunt à l'angl., lui-même emprunté au lat. explanatio].
Prononc. et Orth. :[]. Cf. é-1. La réduction à [s] de la partie [ks] du groupe [ks] — consonne(s) initiale(s) du rad., dans une prononciation qualifiée traditionnellement de pop. (voir aussi explosion ou, avec d'autres groupes, exprès, extérieur, etc.) s'est accomplie anciennement dans le passage de extraneum à estrange (> étrange), etc. (cf. NYROP Phonét. 1951, § 55, rem. 1). Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1321-23 (GEOFFROY DE PICQUIGNY, Bible ds BERGER, Bible fr. au Moy. Âge, p. 268). Empr. au lat. class. explicatio, -onis « action de présenter clairement », dér. du supin explicatum de explicare « expliquer ». Fréq. abs. littér. :4 293. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 4 450, b) 7 176; XXe s. : a) 6 643, b) 6 619.

explication [ɛksplikɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1322; lat. explicatio, du supin de explicare. → Expliquer.
1 (Déb. XIVe). Développement destiné à éclaircir le sens de qqch. Commentaire, éclaircissement. || L'explication d'un texte par un commentateur, un critique. || Explication détaillée, serrée. || Les différentes explications qu'on peut donner d'un texte obscur. || Les explications de l'Écriture. Exégèse, interprétation. || Explications jointes à un texte ( Annotation, appareil [critique], glose, note, remarque, scolie [→ Discrimination, cit. 2]), à une carte ( Légende). || Les dictionnaires donnent l'explication des mots. Définition (→ Archaïque, cit. 1; cadran, cit. 4). || Explication d'une opération algébrique; d'une œuvre d'art, d'un film (→ Écran, cit. 3). || Il se lança dans de longues explications. Exposé, exposition. || Appuyer une explication sur des arguments. || Il a donné une explication satisfaisante de ce problème. Réponse; → Faire la lumière sur… || Fournir des explications supplémentaires. Indication, précision, renseignement.Explication d'un songe. || Explication du monde : théorie qui donne une interprétation cohérente de l'univers (→ Apporter, cit. 33; attitude, cit. 24).
1 Ce mot me fut nouveau et inconnu; je lui en demandai l'explication (…)
Pascal, les Provinciales, 1.
2 Cette fameuse explication des songes de Pharaon (…)
Bossuet, Disc. sur l'Hist. universelle, I, 3.
3 Les mémoires sont alors une explication des opinions et des théories, explication dont on pourrait se passer à la rigueur, mais qui a son sens, son utilité et son prix.
Émile Faguet, Études littéraires, XVIIIe s., p. 388.
4 Alors pour le convaincre, elle se lança dans une volubile explication de ce qu'était le service de l'hôpital, leur vie à Maisons, etc.
Martin du Gard, les Thibault.
Spécialt. || Explication d'un auteur : exercice scolaire où l'élève doit expliquer, et éventuellement traduire, un texte (d'un auteur). || Cet élève a fait une bonne explication de Tacite.Explication de textes : étude analytique d'un texte. || Les élèves ont eu en explication de textes une page des « Salons » de Diderot.Vx. || Explication française.
5 (…) la destination dernière de nos œuvres nous avons cru longtemps qu'elle était de fournir des textes littéraires à l'explication française de 1980.
Sartre, Situations II, p. 205.
Fig. || L'archéologie (cit. 3) est l'explication du passé par les monuments.
2 (1690, Furetière). Ce qui rend compte (d'un fait). Cause, motif, raison. || Explication simple, plausible, satisfaisante d'un fait. || Explication empirique, scientifique. || L'explication de ce phénomène est facile à donner. || Quelle est l'explication de ce retard dans le courrier ? || Chercher l'explication d'un acte, d'un fait (→ Après, cit. 81; consciencieux, cit. 2). || Vous voulez savoir pourquoi il nous quitte ? Je vais vous en donner l'explication. || Ah ! voilà l'explication (→ Le secret, le mot, la clé de l'énigme). || Je ne vois qu'une seule explication à cela. || L'explication qu'on m'a fournie de l'accident est toute différente. Version. || Il appuie son explication sur de bons arguments.
6 M. Édouard Herriot (…) qui préfère (…) les explications simples aux suppositions romanesques, ne croit pas du tout à cette paternité (de M. Récamier). Laissons de côté les arguments et les raisons démonstratives qu'on pourrait émettre contre elle.
Émile Henriot, Portraits de femmes, p. 272.
6.1 Au moins, lorsqu'on ne comprend pas, il y a mystère, on peut croire qu'il y a quelque chose de caché derrière et au fond, qui peut soudain sortir et tout changer, mais quand on a l'explication, il reste plus rien, que des pièces détachées.
É. Ajar (R. Gary), l'Angoisse du roi Salomon, p. 17.
3 (1672, Molière). Éclaircissement (sur les intentions, la conduite de qqn). Éclaircissement, justification. || Chercher, trouver une explication à un comportement inhabituel. || Demander des explications à qqn sur une démarche, une parole équivoque ou blessante.(Sans compl. en de). || Exiger une explication. || Nous désirons être fixés : nous attendons de vous une explication. || Donner des explications (→ Rendre des comptes). || Je n'ai pas d'explications à vous donner, faites ce que je vous dis.
7 Non, non : je ne veux point à votre passion
Imposer la rigueur d'une explication (…)
Molière, les Femmes savantes, I, 2.
8 (…) je vous demanderai, señora, une explication sur l'étrange conduite que vous avez avec moi (…) J'ai le droit de vous demander la raison de cette haine. Que vous ai-je fait pour me haïr ?
Barbey d'Aurevilly, Une vieille maîtresse, I, VII.
9 Lorsqu'il se vit découvert, il ne manifesta aucun étonnement : il se montra parfait de tact, irréprochable d'éducation, évitant même de se répandre en explications superflues, comme n'eût pas manqué de faire un imbécile du commun.
Courteline, Boubouroche, Nouvelles, IV.
4 (Av. 1841, Chateaubriand). Discussion au cours de laquelle on demande à qqn des éclaircissements sur ses intentions, des justifications de sa conduite. Débat, discussion, point (mise au point). || J'aurai une explication avec lui. || J'ai eu une explication difficile, une explication orageuse, une explication franche avec lui. Altercation, dispute.
10 (…) je n'ai jamais pu souffrir les explications, les raccommodements par protestation et éclaircissement, lamentation et pleurs, verbiage et reproches, détails et apologie.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. II, p. 105.
11 J'aurai une petite explication avec Planche, qui se passera à huis clos mais lui fermera la bouche pour longtemps.
G. Sand, Lettres à Musset, p. 68.
12 Comme chaque fois qu'il doit y avoir une explication entre nous, j'ai commencé par faire sortir les enfants qui se tenaient là, bouche bée, pleins d'interrogation et de surprise.
Gide, la Symphonie pastorale, p. 17.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • explication — Explication. s. f. Discours par lequel on explique un sens obscur. L explication d une enigme. d un songe. l explication qu un Professeur fait des escrits qu il a dictez. je vous donneray l explication de ce passage. cet article n est pas clair,… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Explication — Ex pli*ca tion, n. [L. explicatio: cf. F. explication.] 1. The act of opening, unfolding, or explaining; explanation; exposition; interpretation. [1913 Webster] The explication of our Savior s parables. Atterbury. [1913 Webster] 2. The sense… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • explication — 1520s, from M.Fr. explication, from L. explicationem (nom. explicatio), noun of action from pp. stem of explicare (see EXPLICIT (Cf. explicit)) …   Etymology dictionary

  • explication — index clarification, comment, construction, content (meaning), definition, explanation, illustration …   Law dictionary

  • Explication — About explication Introduction The idea and practice of explication is rooted in the verb , which concerns the process of unfolding and of making clear the meaning of things, so as to make the implicit explicit. Carnap s argument According to… …   Wikipedia

  • explication — (èk spli ka sion ; en vers, de cinq syllabes) s. f. 1°   Discours par lequel on expose quelque chose de manière à en donner l intelligence, la raison. •   Ce mot me fut nouveau et inconnu ; je lui en demandai l explication, PASC. Prov. 1.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • EXPLICATION — s. f. Discours par lequel on explique ce qui est obscur, difficile à comprendre, extraordinaire ou singulier. L explication qu un professeur fait des écrits qu il a dictés. Je vous donnerai l explication de ce passage. Cet article n est pas clair …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • EXPLICATION — n. f. Action d’expliquer ou Résultat de cette action. L’explication qu’un professeur fait d’un texte. Je vous donnerai l’explication de ce passage. Cet article n’est pas clair, il peut souffrir, recevoir deux explications différentes. Cela… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Explication — Une explication est une déclaration qui expose les causes, le contexte et les conséquences d un sujet (ou processus ou état de la question, etc.), ainsi que les règles ou lois en rapport avec ce sujet. Certains des éléments de l explication… …   Wikipédia en Français

  • explication — /ek spli kay sheuhn/, n. 1. the act of explicating. 2. an explanation; interpretation: He gave a brilliant explication of James Joyce s book. [1520 30; < MF < L explication (s. of explicatio). See EXPLICATE, ION] * * * …   Universalium


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.